Accord(éon) du participe passé en 9e
Home Adresse Cours Downloads Links

 

Vers le haut
Les fonctions dans la phrase en 7e
Les fonctions de la phrase en 8e
Accord(éon) du participe passé en 7e
Accord(éon) du participe passé en 8e
Accord(éon) du participe passé en 9e
La subordonnée circonstancielle en 9e
La subordonnée relative en cylce inférieur
La substition pronominale en 7e
La substitution pronominale en 8e et 9e
L'attribut du GS et du COD
Participe présent, adjectif verbal et gérondif
La construction des verbes
Le passif
Passé simple et subjonctif imparfait
Subjonctif imparfait et subjonctif plus-que-parfait
L'emploi des temps du passé
Les temps composés
Savoir corriger et éviter les fautes superflues
Étude efficace des verbes
Exercices de réduction
Réductions des subordonnées circonstancielles
Révision du subjonctif
La rédaction
La subordonnée interrogative
La complétive en 9e
Astérix aux Jeux Olympiques
La négation en 8e - résumé
Jouer aux cartes avec les verbes
Le Français Cuisiné
DéteXtives

Si le cours ne s'affiche pas correctement,

vous pourrez (pour mieux le voir)

le télécharger

en fin du cours

dans la zone "Downloads"

 

 

L'ACCORD

DU

PARTICIPE PASSÉ

en 9e

 

 

 

 

 

 

Règles de base et cas particuliers

 

Dans la suite, nous distinguerons trois cas:

 

  1.       le participe passé sans auxiliaire

  2.       le participe passé avec l’auxiliaire „avoir“

  3.       le participe passé avec l’auxiliaire „être“

 

 Œ  Le participe passé sans auxiliaire

 

P1:     Attendu..... avec impatience, les musiciens de Guns N’Roses sont seulement arrivés vers 22 heures

P2:     J’aime beaucoup les chansons interprété.....  par Nirvana.

P3:     Chaque nuit je rêve des musiciens de Lynyrd Skynyrd tué..... dans un accident d’avion.

 

 Comment fait-on l’accord dans ces cas? En tout cas, pas toujours avec le GS, comme ne cessent de le répéter les élèves. Les exemples ci-dessus le prouvent.

 

Règle de l’accord du participe passé sans auxiliaire

 

Le participe passé sans auxiliaire s’accorde en genre et en nombre avec le nom (ou GN) auquel il se rapporte.

 

 

   Le participe passé avec l'auxiliaire "être"

 

P1:     J’ai toujours adoré..... les chansons des Doors.

P2:     Les chansons que j’ai toujours adoré..... sont celles des Doors.

P3:     Les chansons des Doors, je les ai toujours adoré.....  .

P4:     Quelles chansons des Doors as-tu toujours adoré.... ?

 

*     Comment fait-on l’accord dans ces cas? A quel élément de la phrase faut-il particulièrement faire attention?

 

Règle de l’accord du participe passé avec l’auxiliaire „AVOIR“

 

Le participe passé avec l’auxiliaire „AVOIR“

s’accorde en genre et en nombre

avec le COD, si celui-ci le précède

 

 

 Ž   Le participe passé avec l'auxiliaire "avoir"

 

Ce cas est le plus difficile!

Pour les verbes non-pronominaux (c'est-à-dire les verbes sans le pronom SE à l’infinitif), vaut la règle suivante:

 

Règle de base de l’accord du participe passé avec l’auxiliaire „ÊTRE“

 

Le participe passé avec l’auxiliaire „ÊTRE“

s’accorde en genre et en nombre

avec le GS

 

P1:     Presque tous les membres de Lynyrd Skynyrd ont été tué.....  dans un accident d’avion.

P2:     Dave Mustaine, James Hetfield et Rudolf Schenker sont venu..... à l’enterre­ment de Kurt Kobain.

 

      Les problèmes surgissent, si on est en présence du participe passé des verbes pronominaux (c'est-à-dire les verbes avec „se“ à l’infinitif)

      Or, contrairement à l’impression donnée par les cours de l’école, la plupart des accords du participe passé des verbes pronominaux suivent la même règle générale que les verbes non-pronominaux: c'est-à-dire dans 90% des cas,  ils s’accordent avec le GS

      Et il n’y a que deux exceptions à cette règle générale

      Voyons tout d’abord 4 exemples d’accords „normaux“ avec le GS:

 

P1:     Nous nous sommes embrassé..... .

P2:     La maison des jeunes s’est écroulé..... .

P3:     Les élèves se sont heurté..... à de nombreux obstLes élèves se sont heurté..... à de nombreux obstacles.

P4:     Les deux copines se sont rencontré..... à la gare.

 

   

  

 

  A cette règle générale, il y a DEUX GRANDES EXCEPTIONS:

 

Première exception:

Le participe passé d’un verbe pronominal ne s’accorde plus avec le GS, s’il est accompagné d’un COD.

 

 

P1:     Nous nous sommes lavé..... les mains.

P2:     Les joueurs se sont serré..... la main.

P3:     Vous vous êtes lancé..... des pierres.

 

Si le participe passé d’un verbe pronominal est suivi d’un COD, on ne fait plus l’accord avec le GS (et on ne fait pas d’accord non plus avec le COD qui suit).

 

 

 

 

 

 

 Mais ATTENTION encore !!!!

 

P4:     Les mains qu’ils se sont lavé..... étaient bien sales.

P5:     Voilà les pierres qu’ils se sont lancé..... !

 

 

Si le COD précède le participe passé du verbe pronominal, on doit pourtant faire l’accord avec ce COD qui précède.

 

 

Résumé de cette première exception

 

Le participe passé d’un verbe pronominal

ne s’accorde plus avec son GS, s’il est accompagné d’un COD.

Si le COD suit le participe passé, on ne fait aucun accord.

Si le COD précède le participe passé, on fait l’accord avec le COD.

   

 

 

 

Deuxième exception:

Il y a un certain nombre de verbes pronominaux, où „SE“ est un COI. Dans ce cas également, on ne fait pas l’accord avec le GS.

 

 

P1:   Elles se sont téléphoné..... pendant une heure.

P2:   Ils ne sont plus parlé..... pendant le reste de la semaine.

P3:   De nombreux rois se sont succédé..... sur le trône de la France.

 

 

Si nous sommes en présence d’un verbe pronominal, où „se“ est un COI, on ne fait plus l’accord avec le GS.

 

   

Voici la liste de ces verbes

 

se téléphoner

car:

téléphoner à qqn.

se pardonner

car:

pardonner à qqn.

se télégraphier

car:

télégraphier à qqn.

se ressembler

car:

ressembler à qqn.

se demander

car:

demander à qqn.

se succéder

car:

succéder à qqn.

se répondre

car:

répondre à qqn.

se plaire

car:

plaire à qqn.

se parler

car:

parler à qqn.

se déplaire

car:

déplaire à qqn.

se raconter

car:

raconter à qqn.

se nuire

car:

nuire à qqn.

se dire

car:

dire à qqn.

se survivre

car:

survivre à qqn.

se mentir

car:

mentir à qqn.

se convenir

car:

convenir à qqn.

s’écrire

car:

écrire à qqn.

se rire

car:

rire à qqn.

se chuchoter

car:

chuchoter à qqn.

se sourire

car:

sourire à qqn.

se jurer

car:

jurer à qqn.

s’en vouloir

car:

en vouloir à qqn.

 

 

  Mais ATTENTION encore !!!!

 

 

P4:     La lettre qu’ils se sont écrit..... était bourrée de faites.

P5:     La faute qu’ils se sont pardonné..... n’était pas bien grave.

P6:     Ils se sont juré..... de toujours dire la vérité. (!!!)

 

 

Même si nous sommes en présence d’un verbe pronominal où „se“ est un COI, il faut pourtant faire attention, s’il n’y a pas de COD accompagnant le participe passé. ... et faire l’accord, si un tel COD le précède.

   

 

Résumé de la deuxième exception

 

Le participe passé d’un verbe pronominal

où „SE“ est COI

ne s’accorde plus avec son GS.

Attention pourtant à la présence éventuelle d’un COD !

 

 

 

  CONSEIL

 

Quand vous êtes en présence d’un verbe pronominal,

contrôlez tout d’abord s’il n’y a pas de COD dans la phrase

(= 1ère exception)

Ensuite seulement

contrôlez s’il ne s’agit pas d’un verbe pronominal où „se“ est COI (= 2e exception)

 

 

Exercice de contrôle

 

 

Appliquez cette méthode aux verbes pronominaux suivants:

 

 1.         La tour s’est écroulé.... .

2.         Les copines s’étaient téléphoné.... cette nuit.

3.         Mes amis se sont écrit.... de longues lettres.

4.         Le professeur a entendu les réponses que les élèves s’étaient chuchoté.... .

5.         Jeanne s’est blessé.... le doigt.

6.         Jeanne s’est blessé.... au doigt.

7.         Les joueurs se sont lancé.... dans l’eau.

8.         Les joueurs se sont lancé.... la balle.

9.         Les pierres qu’ils se sont lancé.... les ont blessés.

10.    Beaucoup de rois se sont succédé.... sur le trône de la France.

Cas particuliers

de l’accord du participe passé

 

 

I. Le participe passé des verbes impersonnels

 

 

P1:     Le fantôme se rappelle les succès prodigieux qu’il avait obtenus.

„il“ personnel = er

 
                                                                                                       

„il“ personnel = er

                                                                                                         

Mais:

 

P2:  Je me rappelle les inondations qu’il y a eu en janvier.

„il“ impersonnel = es

 

 


Les verbes impersonnels se construisent

avec le pronom neutre „il“ (allemand: „es“).

Le participe passé des verbes impersonnels est invariable.

 

 

II. Le participe passé précédé de „le“ (pronom « neutre »)

 

 

P1:     Cette fille est plus jolie que je l’ aurais cru.

„l’“ = „le“ = Pronom neutre = es


P2: Cette histoire, je ne l’aurais jamais crue.

„l’“ = „la“ = Pronom personnel = sie


Le participe passé précédé de „le“ neutre (allemand: „es“)

reste invariable.

 

 

III. Le participe passé précédé du COD „en“

 

 

P1:     Ces fantômes, je les ai vus de mes yeux.

 

P2: Des fantômes, je n’en ai jamais vu.

 

 

 

Si le COD qui précède est le pronom „en“,

le participe passé reste invariable.

 

Remarque:

 

Même si le participe passé est précédé de „en“, il peut parfois prendre une terminaison. Dans ce cas, le pronom „en“ n’est pas le COD, mais un autre complément. Faites donc toujours l’analyse correcte!

 

P: Je les en ai informés.

 

            les = COD qui précède le verbe à accord

            en = COI qui ne joue pas de rôle pour l’accord du participe passé

 

  

 

Comment procéder dans un devoir en classe?

 

 

1.                 Contrôlez d’abord de quelle sorte de participe passé il s’agit.

2.                 Si c’est un participe passé sans auxiliaire, vous l’accordez avec le GN auquel il se rapporte.

3.                 Si c’est un participe passé avec l’auxiliaire „avoir“, contrôlez s’il n’y a pas de COD. Si un COD le précède, vous l’accordez avec ce COD.

4.                 Si c’est un participe passé d’un verbe non-pronominal avec „être“ (c'est-à-dire sans „SE“ à l’infinitif), vous l’accordez avec son GS.

5.                 Si vous tombez sur le participe passé d’un verbe pronominal:

a)                 Cherchez d’abord le GS avec lequel on fait théoriquement l’accord

b)                 Ensuite contrôlez s’il n’y a pas de COD dans la phrase. S’il y a un COD, on ne fait plus l’accord avec le GS. Si le COD suit le participe passé, alors on ne fait aucun accord. Si le COD précède le participe passé, alors on fait l’accord avec le COD.

c)                 Contrôlez pour finir s’il ne s’agit pas d’un verbe pronominal, où „SE“ est COI. Si c’est le cas, on ne fait également plus l’accord avec le GS.

6.                 Contrôlez, si vous n’êtes pas en présence d’un cas particulier: il impersonnel, le « neutre » ou en.

 

 

Quelques exemples

avec les cas particuliers

de l’accord du participe passé

 

 

 

ACCORDEZ CORRECTEMENT :

   

1.         Des catastrophes, j'en ai tant (voir) ................................ que plus rien ne m'étonne.

2.         J'ai vu le dernier film de Steven Spielberg. Les critiques que j'en avais (lire)  ........... auparavant m'ont incité à aller de nouveau au cinéma.

3.         Cette affaire paraît moins compliquée que je ne l'avais (imaginer) .........................  .

4.         Cette victoire, il l'a bien (mériter) ..........................................  .

5.         L'accident de voiture, dont la jeune femme a été témoin, l'a (troubler)  ..................... profondément.

6.         Les tartines, il n’en a (manger) ................................... aucune.

7.         Ma mère l'a (voir)  .....................................  ce matin, Marianne.

8.         La presse se serait emparée de cette affaire, si elle l'avait (juger)........................ importante.

9.         C'est une mission qu'il a bien (exécuter) .......................................  .

10.    Les dangers qu’il a (courir)  .................................. l’ont endurci.

11.    Les dangers qu’il y a (avoir) ...............................  ont tenté les journalistes.

12.    Il faut retenir l'idée qu'il a (avancer) ................................... .

13.    Le savant se souvient-il des veilles qu'il a (passer) .......................  au laboratoire?

14.    La chaleur qu’il a (faire)  ...................................... était insupportable.

15.    Les bêtises qu’il a (faire)  ..................................... furent de taille.

DLOAD006.GIF (5596 Byte) DLOAD006.GIF (5596 Byte)
format ZIP/Doc format PDF